Cie des Chaussons Rouges

Petite Naviagation Céleste

Zoals alle verhalen is ook dit er een van een ontmoeting. Deze is langzaam en zacht, gemaakt vanuit observaties, “face à face” en fijne toenaderingen. Op zoek naar lichtheid, het ritme, de zucht… Een ademhaling voor twee, een balans voor twee. De lichamen zijn nu eens verstrengeld, dan weer losgelaten, bijeengebracht, ontplooid, walsend of kortweg dansend. Hoe kan je je in de loop van de andere mengen zonder die in de war te brengen, hoe kan je meedoen met hun pas, zonder die pas over te nemen?

De spanning van de koord en aandacht voor de andere. Eenvoud, stilte, sensualiteit, rechtlijnigheid, vaagheid. Vier rode schoenen glijden, stappen omhoog, rusten op de tonen van de accordeon… de ene na de andere, de ene tussen de andere.


 

Les funambules Audrey Bossuyt et Marta Lodoli se rencontrent à Bruxelles sur un fil et fondent la compagnie de cirque chorégraphique Les Chaussons Rouges, ensemble avec les musiciens Jean-Benoît Burrion et Martin de Roos.

En 2013, avec le soutien du Centre Européen de Funambulisme et de l’Espace Catastrophe, la compagnie crée le spectacle Petite Navigation Céleste, un duo de femmes funambules en musique. Nadège Liénart soigne le regard extérieur, Lisa Onofri réalise les costumes et Guillaume Thaveau construit la structure du fil.

Le spectacle tourne en Belgique et à l’étranger dans les festivals des arts de la rue depuis le printemps 2013. Il a été joué au Festival International de Chassepierre avec une installation spéciale sur l’eau, permettant la traversée de la Semois sur le fil. Comme toutes les histoires, c’est celle d’une rencontre. Celle-ci est lente et douce, faite d’observations, de face à face et de rapprochements ténus.
Recherche sur la légèreté, le rythme et le souffle. Une respiration pour deux, un balancier pour deux. Les corps sont tantôt unis, tantôt déliés, ramassés, déployés, valsant, tanguant ou brièvement immobilisés. Comment s’immiscer dans la marche de l’autre sans le
bousculer, comment entrer dans ses pas sans prendre le pas. Tension du fil et attention à l’autre. Simplicité, oscillation, silence, sensualité, linéarité, vague. L’un dans l’autre, quatre chaussons rouges glissent, se haussent, se reposent au souffle de l’accordéon.

Meer: http://www.ciedeschaussonsrouges.be

Advertenties